Comment concevoir une cuisine pratique et fonctionnelle ?

Partager cet article

La cuisine symbolise à elle seule la convivialité ! On adore y mijoter de bons petits plats et s’y retrouver en famille ou entre amis pour partager de bons moments à table. Qu’elle soit petite ou spacieuse, fermée ou ouverte, elle est la pièce de la maison favorite pour beaucoup d’entre nous. Pour en profiter au mieux et en faire un endroit facile à vivre au quotidien, il est essentiel de l’adapter à ses besoins. Voici tous nos conseils pour une cuisine fonctionnelle et pratique !

Le triangle d’activité : une méthode pour optimiser les déplacements dans la cuisine

Le fameux « triangle d’activité » est une méthode phare pour limiter vos déplacements dans la cuisine. Il vise à optimiser la circulation entre les 3 zones d’activités de la cuisine, à savoir le poste de préparation et cuisson (four, plaques de cuisson, plan de travail), de lavage (l’évier et le lave-vaisselle) et la zone froide (réfrigérateur). Le principe est simple, ces trois pôles doivent former un triangle afin que tout soit à portée de main. Cette méthode vous évitera de multiplier les aller-retour inutiles. Grâce aux minutes gagnées, vous pourrez dédier par exemple plus de temps à surveiller la cuisson et vous n’aurez plus d’excuse si votre plat n’est pas réussi ! Le triangle d’activité peut s’adapter à presque tous les aménagements de cuisine.

Les différents aménagements de la cuisine :

La cuisine en I : pour les petits espaces

La cuisine en I est surtout présente dans les petits espaces comme les studios. Dans cette conception, le triangle d’activité n’est pas réalisable. Malgré tout, cela ne signifie pas qu’il n’est pas possible d’optimiser son aménagement. Nous recommandons de positionner l’espace cuisson entre l’évier et la zone froide. Cet espace est, en effet, central dans l’utilisation quotidienne de la cuisine.

Aménagement de cuisine en i

La cuisine parallèle : elle facilite le rangement

La cuisine parallèle offre incontestablement plus d’espaces que la cuisine en I. Elle tient son nom des deux linéaires apposés généralement face à face. Dans son aménagement, nous privilégions de dédier un espace à la cuisson et à la préparation tandis que sur l’autre face, un bout sera consacré à la zone froide tandis que l’autre bout sera dédié à la zone de lavage.

Aménagement de cuisine parallèle

La cuisine en L : une pièce facile à aménager

La cuisine en L propose un aménagement qui facilite naturellement la mise en place du fameux triangle d’activité. Cette forme libère de l’espace sur un côté pour y installer votre table et vos chaises ou tabourets.

Aménagement de cuisine en L

La cuisine en U : pour les grands espaces

Cette forme est généralement dédiée aux cuisines spacieuses de plus de 12 m2. Grâce à sa présence sur 3 murs, elle offre une grande polyvalence en termes d’utilisation. L’espace repas est, quant à lui, situé en son centre. Il s’agit d’un type de cuisine généralement ouvert sur le séjour.

Aménagement de cuisine en U

La cuisine en îlot : pour les espaces repas spacieux

Tout comme la cuisine en U, celle en îlot est préférable pour les cuisines spacieuses. L’îlot offre un espace de rangement et de préparation supplémentaire. Comptez un dégagement tout autour de l’îlot de minimum 1 mètre à 1,20 mètre pour faciliter la circulation autour. L’îlot devient l’élément central de la pièce où l’on peut y manger. On n’hésite pas à y associer des tabourets snack pour s’y installer. Avant de choisir ce type de cuisine, il convient néanmoins de s’assurer que les potentiels branchements d’eau de gaz ou d’électricités sont possibles à cet endroit.

Aménagement de cuisine en îlot

 

Optimiser l’espace de votre cuisine

Une cuisine fonctionnelle et pratique grâce à l'optimisation de l'espaceUne cuisine pratique et fonctionnelle doit être conçue selon les spécificités de la pièce dans laquelle elle va trouver place. Dès sa conception, elle doit être pensée pour éviter les espaces perdus, les zones disgracieuses qui laissent la tuyauterie apparente ou bien encore le mobilier trop imposant et pas adapté à votre pièce. Plusieurs solutions s’offrent à vous pour adapter vos meubles aux contraintes de votre pièce.

Privilégiez l’électroménager encastrable

Pour optimiser l’espace de votre pièce, privilégiez l’électroménager encastrable. Celui-ci allège visuellement les façades de votre cuisine en se fondant parfaitement dans le décor allant même parfois jusqu’à reprendre l’apparence de celle-ci. Le four fait partie des modèles incontournables. Positionnez-le à 80 ou 90 cm du sol pour faciliter son utilisation et protéger les enfants !

Misez sur les rangements bien pensés

Les meubles d’angle et les rangements sur mesure qui s’adaptent aux volumes de votre pièce sont vos meilleurs alliés pour éviter les coins inexploités. Ils assurent une cuisine aussi bien pratique qu’esthétique. De nombreuses astuces d’optimisation sont possibles. Par exemple, n’hésitez pas à utiliser des meubles hauts ? Des meubles de 92 cm de haut vous font généralement gagner 30% de place supplémentaire par rapport à du mobilier standard. Plus haut peut vouloir dire moins accessible, il convient donc de ranger uniquement en haut ce que vous utilisez le moins et de garder dans les rangements du bas les éléments que vous utilisez au quotidien. De même, cela va de soi, à chaque tiroir son utilité et évitez de tout mélanger pour une cuisine ordonnée !

Désencombrez votre plan de travail

Un plan de travail trop encombré complique la confection des repas et des tâches quotidiennes et donne une impression de fouillis ! Pour une cuisine facile à vivre et pratique, enlevez tout ce qui traîne pour les mettre dans les placards. Privilégiez un espace d’au moins 45 cm entre votre plan de travail et les meubles hauts pour ajouter sur votre crédence de petites étagères pour y ranger vos épices par exemple. Cela peut également permettre d’y placer votre électroménager qui n’a pas pu être encastré. Pensez également à laisser un espace à proximité de votre réfrigérateur pour y déposer vos courses et prévoyez au moins 60 cm à proximité directe de la zone de cuisson pour y poser vos plats !

Définissez vos espaces avec tout ce dont vous avez besoin à portée de main

Dans la lignée du triangle d’activité, chacun de vos 3 espaces de cuisine doit être pensé de sorte qu’un maximum d’éléments inhérents à la zone soit à portée de main. Par exemple, au sein de l’espace lavage, la poubelle, l’évier et le lave-vaisselle doivent être à proximité. Les rangements de la vaisselle devront, quant à eux, idéalement être situés au-dessus de l’évier ou du lave-vaisselle pour plus de praticité, etc. Pensez également aux détails qui peuvent avoir une grande importance pour votre confort ! On n’y pense pas forcément, mais si vous êtes droitier, il est préférable de positionner votre lave-vaisselle à gauche de la cuve et l’inverse si vous êtes gaucher.

Opter pour un bon éclairage

Une cuisine fonctionnelle et pratique grâce à un bon éclairageL’éclairage de la cuisine est très important, car il apporte du confort et vous permet de vous y sentir bien en instaurant une ambiance adaptée à vos envies ! Pour le réussir, il est généralement conseillé de multiplier les sources lumineuses. Voici tous les types d’éclairage que vous pourrez trouver dans votre coin repas :

  • L’éclairage naturel : il s’agit ici de la luminosité naturelle offerte par vos ouvertures sur l’extérieur (baie vitrée, fenêtre, etc.). Idéalement avoir une cuisine naturellement lumineuse est l’idéal. Néanmoins, rassurez-vous, si vous n’avez pas la chance d’avoir une cuisine avec de grandes ouvertures, vous pourrez vous rattraper avec les différentes solutions énumérées ci-dessous.
  • L’éclairage principal : il a pour but d’éclairer l’ensemble de votre pièce. Il est recommandé de l’adapter en fonction de la configuration de la cuisine. Si votre pièce est longue et étroite, nous vous conseillons un alignement de spots. Pour une cuisine en U, un plafonnier sera idéal afin de diffuser la lumière de façon homogène dans toute la pièce.
  • L’éclairage fonctionnel : il apporte de la luminosité sur un espace défini. Cet éclairage concerne principalement le plan de travail qui nécessite une luminosité importante lorsque vous élaborerez et préparerez vos recettes ! Celui-ci prend donc généralement place sous les meubles hauts. Il s’agit généralement de spots intégrés ou de bandes LED. De nombreuses possibilités s’offrent à vous ! Attention, néanmoins, à ne pas abuser de ces sources lumineuses qui pourraient, si elles sont trop fortes, vous gêner lors de la préparation de vos repas. C’est pour cette raison que nous vous conseillons d’opter pour des éclairages avec des variateurs pour moduler selon vos besoins la luminosité. En dehors du plan de travail, d’autres points lumineux ont leur importance. Nous pouvons citer par exemple la hotte ou bien encore la lumière intégrée dans les tiroirs.
  • L’éclairage décoratif : comme son nom l’indique, il permet surtout de personnaliser son intérieur selon ses envies. L’aspect fonctionnel n’est pas la priorité. Néanmoins, il participe à une cuisine où l’on se sent bien. Dans ce cas de figure, il s’agit d’un critère purement esthétique. Il peut s’agir, par exemple, de vitrines éclairées qui mettent en avant vos objets déco.

Choisissez avec soin les matières et coloris de votre cuisine

Une cuisine fonctionnelle et pratique grâce à des matériaux et des coloris adaptésNe multipliez pas les couleurs et les matières

Concevoir une cuisine c’est bien, mais il convient de choisir ses couleurs et ses matières avec parcimonie et harmonie. En effet, opter pour un grand choix de coloris et matériaux différents peut vite créer une confusion visuelle et nettement compliquer l’entretien de l’espace repas. En effet, toutes les couleurs ne s’associent pas les unes avec les autres, ce qui peut donner naissance à des décorations un peu trop atypiques et donner l’impression de surcharger l’espace. De même, chaque matière nécessite un entretien spécifique, ce qui ne facilite pas le nettoyage. La règle à suivre pour les couleurs et les matériaux : optez pour deux ou trois variations maximum afin de ne pas créer un méli-mélo contreproductif !

Misez sur des matériaux faciles à entretenir

Pour un entretien facile de votre cuisine, nous vous recommandons de privilégier certains matériaux pour le plan de travail qui est souvent soumis aux taches ! Voici nos chouchous qui nécessitent juste un chiffon doux et un peu d’eau savonneuse pour retrouver tout leur éclat :

  • La céramique : cette matière s’est imposée comme une référence pour les plans de travail de cuisine. Son esthétique moderne lui permet de s’adapter à tous les espaces repas. Côté entretien, vous ne risquez pas de passer trop de temps à nettoyer votre plan de travail. Pour cela, vous pourrez nettoyer votre plan de travail en céramique à l’eau savonneuse, puis rincer à l’eau tiède. Si la tache est résistante, il vous suffira de gratter avec le côté vert de l’éponge.
  • Le Dekton : d’apparence proche de la céramique, le Dekton se fait une place dans plus en plus de cuisine. Ce nouveau matériau prône sa très grande résistance aux taches grâce à sa très faible porosité. Il se veut également très résistant à la chaleur, aux rayures et aux U.V ! Sa seule faiblesse, tout comme la céramique, les rayures causées par des couteaux en céramique !
  • Le stratifié : ce matériau caméléon imite aussi bien le bois que la céramique ou d’autres teintes. Même si sa résistance est moins élevée que la céramique et le Dekton cette matière se veut très simple à nettoyer. Une éponge et un peu d’eau savonneuse seront la clé !

Choisir des meubles de cuisine fonctionnels en adéquation avec son style de vie

Une cuisine fonctionnelle et pratique grâce à des meubles adaptés à son style de viePour une cuisine pratique et fonctionnelle, il convient ensuite de bien choisir ses meubles ! De la table, aux sièges, ces derniers doivent être en adéquation avec votre style de vie pour répondre à tous vos besoins et toutes vos envies. Voici un petit tour d’horizon des possibilités qui s’offrent à vous !

Bien choisir la hauteur de sa table de cuisine

  • La table classique : sa hauteur de 75 cm est la plus commune dans nos intérieurs. Idéale lors des longs repas, elle peut aussi bien être ronde, carrée, ovale que rectangulaire ! Elle s’associe avec des chaises, fauteuils ou tabourets bas de 45 cm de haut.
  • La table snack : sa hauteur de 90 cm vous permet de vous y installer facilement autour en demandant moins d’effort que pour une table classique. Cette hauteur est très tendance ! Pour s’y asseoir, on y invite autour des tabourets snack de 65 cm de haut ou des tabourets réglables en hauteur.
  • La table de bar : appelée également table mange-debout, elle mesure environ 110 cm de haut. Cette table n’est pas forcément recommandée pour les longs repas mais s’avèrera très utile si vous privilégiez les repas sur le pouce ! Vous pourrez y associer des tabourets de bar d’une hauteur de 75 cm ou des tabourets réglables en hauteur.

Opter pour une table de cuisine avec un plateau facile à nettoyer

Une cuisine fonctionnelle et pratique grâce à une table facile à nettoyerTout comme le plan de travail, la table de cuisine est également soumise aux taches quotidiennes. Il convient donc de privilégier des matériaux faciles à nettoyer afin d’éviter que les taches ne s’incrustent et abîment votre belle table. Pour bien choisir la matière du plateau de sa table de cuisine, nous vous conseillons de choisir les mêmes matériaux que ceux énumérés pour le plan de travail. Certaines matières qui ne sont pas représentées dans les plans de travail peuvent néanmoins être choisies pour habiller une table de cuisine. C’est notamment le cas du verre, du métal, du marbre et du mélaminé ! Si vous privilégiez le bois pensez surtout à le protéger ! Voici un petit listing récapitulatif des matières que nous vous conseillons :

  • Dekton : ce matériau innovant est l’un des plus réputés ! Comme nous l’avons vu avec le plan de travail, il cumule les atouts ! Résistant aux taches, aux rayures, aux U.V et aux grands écarts de températures, il est conseillé dans toutes les cuisines.
  • Céramique : à l’instar du Dekton, cette matière est très reconnue pour ses propriétés ! Ce matériau ressemble sur beaucoup de points au Dekton grâce à sa bonne résistance aux taches, aux rayures, aux U.V et à la chaleur. Néanmoins, il n’égale pas le champion en la matière, le Dekton.
  • Stratifié : cette matière caméléon est appréciée par celles et ceux qui veulent aménager leur cuisine avec un budget plus serré. Facile à nettoyer, ce matériau a l’avantage d’imiter le rendu du bois ou de la céramique selon le motif choisi.
  • Mélaminé : tout comme le stratifié, cette matière peut imiter le rendu d’autres matériaux et se veut plus abordable que ces derniers.
  • Verre : ce matériau prône une extrême élégance. Transparent ou laqué, il sublimera toutes les cuisines. Côté entretien, même s’il laisse plus de traces de doigts, il a l’avantage de ne pas permettre aux taches de s’incruster. Il convient néanmoins de l’entretenir régulièrement et d’éviter les rayures en utilisant des produits d’entretien adaptés comme un chiffon doux.
  • Métal : pour une cuisine au look industriel et facile à nettoyer, optez sans hésiter pour le métal. Acier, aluminium, fer, à vous de choisir !

Adapter le mobilier à votre espace, en particulier pour les petites cuisines

Une cuisine fonctionnelle et pratique grâce à du mobilier adapté à l'espaceChoisir une table petit espace adaptée à votre cuisine :

  • La table murale : ce meuble gain de place est incontournable dans les studios. Fixée à un mur, elle a l’avantage de ne pas prendre trop de place. Elle peut généralement accueillir entre 1 et 2 personnes. Certaines d’entre elles sont même pliables afin de se rabattre sur le mur et optimiser la place dans votre cuisine.
  • La table extensible : celle-ci est idéale pour optimiser l’espace de votre pièce sans faire l’impasse sur sa capacité d’accueil. Et oui, de nombreuses tables, dans toutes les dimensions possèdent des allonges. De la petite cuisine aux plus grandes, toutes peuvent prétendre à cette table.
  • La table pliable : facile à plier et déplier en toute occasion, elle est l’alliée des petites cuisines modulables ! Tout comme la table extensible, il existe des modèles pour toutes les tailles. Ces tables sont généralement composées de matériaux légers pour être facilement manipulable.

Choisir des sièges adaptés aux petites cuisines :

  • Le siège empilable : comme son nom l’indique, ces modèles s’empilent les uns au-dessus des autres pour libérer de la place dans votre intérieur. Il existe aussi bien des chaises de cuisine, que des fauteuils ou des tabourets empilables.
  • Le siège pliable : tout comme la table, ces sièges se plient et se déplient facilement en fonction de votre utilité. Il s’agit de formidables sièges d’appoint. Ces modèles existent également sous la forme de chaises, de fauteuils ou de tabourets.
  • Le tabouret sans dossier : ce modèle en ravira plus d’un, car il se range aisément sous une table dès que vous n’en aurez plus l’utilité !

Opter pour des tabourets, fauteuils ou chaises confortables et pratiques !

Une cuisine fonctionnelle et pratique grâce aux tabourets

Choisir de préférence des sièges de cuisine rembourrés pour un meilleur confort

Manger est un réel plaisir, il convient donc de mettre tous les ingrédients pour que vos repas se passent de la meilleure des façons. Il convient donc de bien choisir ses chaises et tabourets de cuisine pour passer un agréable moment. C’est pour cette raison que nous vous conseillons de privilégier les modèles rembourrés si vous voulez passer de longs moments à table sans ressentir aucune gêne.

Privilégier des sièges de cuisine faciles à entretenir

Tous les matériaux peuvent convenir à une cuisine, il convient néanmoins de signaler que certaines matières nécessiteront plus de précautions face aux risques encourus au quotidien. Pour pouvoir profiter pleinement de votre cuisine sans avoir à vous questionner.

  • Le métal : les sièges en métal sont incontournables dans les décorations industrielles. En inox, acier, aluminium ou fer, ils s’adapteront à votre cuisine.
  • Le plastique : cette matière joue sur sa modernité, sa légèreté et sa facilité d’entretien pour proposer des chaises de cuisine faciles à vivre au quotidien.
  • Le synthétique : imitation du cuir, sans ses inconvénients et à un prix plus abordable, le revêtement en synthétique est idéal pour habiller les chaises et tabourets de cuisine tout en étant simple à nettoyer.

Vous connaissez désormais les règles incontournables pour aménager une cuisine fonctionnelle et pratique ! Et vous, quelles sont vos astuces ?

 

Partager cet article
0 commentaire

Vous souhaitez donner votre avis sur cet article ?
Laissez le premier commentaire !

Prévenez moi par e-mail lorsqu'il y a un commentaire
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments